/>
1 2 3 4 5 6

Divergent - Veronica Roth

Tout d'abord, je tiens à remercier Forbidden Book et les éditions Nathan, pour m'avoir permis de découvrir Divergent de Veronica Roth, avant sa sortie française le 6 octobre prochain. C'est donc les épreuves non corrigées, que j'ai eu la chance de lire, il y a quelques jours.

L'auteur :
À tout juste 23 ans, Veronica Roth est l'auteur de Divergent, son premier livre. Elle a commencé à l'écrire, lorsqu'elle était encore étudiante. Diplômée de Northwestern University, elle vit actuellement près de Chicago et se consacre pleinement à l'écriture d'Insurgent, la suite de Divergent.


Résumé :
Dans le Chicago dystopique de Beatrice Prior, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée au culte d'une vertu particulière : l’honnêteté (les Sincères), l'abnégation (les Altruistes), le courage (les Audacieux), l'amitié (les Fraternels), et la connaissance (les Érudits). Lors d'un jour désigné chaque année, tous les adolescents âgés de 16 ans doivent choisir la faction à laquelle ils se consacreront toute leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est vraiment, mais elle ne peut avoir les deux. Alors, elle fera un choix qui surprendra tout le monde, y compris elle même.

(Traduction du synopsis anglais).

Mon avis :
Divergent est un roman Young-Adulte qui s'inscrit dans le courant littéraire dystopique. J'ai été frappée par la maturité du récit et la richesse de l'univers que nous propose l'auteur. Divergent est pour moi, le meilleur roman jeunesse de 2011.

La société dans laquelle vit Beatrice/Tris est divisée en cinq factions. Chacune de ces factions loue une vertu à l'opposé des travers, qu'elle juge responsables des guerres et des désordres du monde. Il y a :
- les Altruistes, qui favorisent le don de soi et condamnent la vanité et l’égoïsme ;
- les Sincères, qui privilégient l'honnêteté et sont contre la duplicité ;
- les Audacieux, qui valorisent le courage et ne tolèrent pas la lâcheté ;
- les Érudits, qui sont constamment en quête de connaissances et se battent contre l'ignorance ;
- les Fraternels, qui prônent l'amitié et refusent l'agressivité.

Lorsqu'une fille ou un garçon atteint l'âge de 16 ans, il doit prendre une décision qui aura des conséquences sur tout le reste de sa vie. Il ou elle doit choisir entre rester dans sa faction de naissance et suivre les traces de ses parents, ou en rejoindre une autre et de ce fait, quitter définitivement sa famille. Car les factions sont bien plus que de simples communautés, elles dictent le comportement à adopter, qui passe avant ses envies personnelles et les liens du sang. Les factions œuvrent à la paix et à l'harmonie, chacune apportant sa contribution à un aspect de la société.

Tris est née Altruiste et le jour du choix fatidique approche. Elle sait ce qu'elle a toujours rêvé d'être mais aura-t-elle le courage d'écouter ce que lui dicte son cœur ? Car le changement de faction est définitif, on ne peut revenir en arrière, sous peine de devenir un sans-faction. Le sort de ces êtres humains qui vivent en marge de la société, terrifie Tris, car sa volonté d'appartenir à la communauté est plus forte que tout.

L'univers de Divergent est riche, complexe et bien structuré. Au bout de seulement quelques pages, cette vision de la société m'a captivée. J'ai lu ce livre, ou plutôt dévoré, en deux soirées. Il y a beaucoup de rebondissements, j'avais envie d'en apprendre toujours plus sur le fonctionnement de ces communautés et je me suis demandée sans cesse, où l'auteur nous menait.

Je ne vous en dit pas plus sur le choix de Tris, pour ne pas vous gâcher la surprise. Mais après le grand choix, s'en suit l'initiation. Pendant une durée d'un mois, des instructeurs forment et testent les novices. Cette période est bien cruelle car certains y perdent la vie, finissent sans- faction, il est impossible d'en ressortir indemne. 

Tris va devoir évoluer très rapidement pour s'adapter aux exigences de sa faction. J'ai vraiment beaucoup aimé cette héroïne, battante, courageuse, ainsi que les autres personnages. Ils sont ambigus, pleins de contradictions, imparfaits, humains. Quatre, instructeur de sa faction, est le personnage que j'ai apprécié le plus, mystérieux, équivoque, défendant ses propres valeurs. L'un des points forts de Divergent est la psychologie de ses personnages, qui apporte du réalisme et de la profondeur au récit.

Un autre point fort de ce livre, est le dédale d'émotions fortes, qu'il nous fait traverser. La peur, le doute, l'amitié, la haine, la passion, l'amour, la souffrance... Plus d'une fois j'ai senti mon cœur s'accélérer et ma gorge se nouer. Les thèmes abordés ne peuvent pas laisser indifférent, il est question des liens familiaux, de l'amitié, de la vengeance, du courage, de l'individualité face à la communauté...

J'ai également apprécié que la romance présente dans ce roman, ne prenne pas la forme d'un triangle amoureux. J'en ai rencontré énormément dans mes dernières lectures Young-Adult, et cela devenait à la longue, lassant. Ici, ce n'est pas le cas et la place que prend la romance est justement dosée.

Si je dois relever un point négatif à ce livre, je dirais qu'il nous manque certaines informations concernant l'univers en dehors de Chicago. Qui a-t-il au delà de cette clôture ? A quoi sert-elle ? La menace est-elle au dehors, ou en dedans ? Qu'est devenu le reste du monde ? J'espère que toutes ces interrogations trouveront leurs réponses dans le prochain volume.

Je n'ai pas pu m'empêcher de comparer Divergent avec la trilogie Hunger Games, que j'ai lu il y a peu. Pour m'a part, alors que j'ai beaucoup aimé Hunger Games, j'ai trouvé Divergent plus mature, réaliste et intense. Je pense que c'est une affaire de goût, j'ai hâte de voir l'évolution de l'histoire dans le prochain volume !

Concernant la fin, l'auteur ne nous laisse heureusement pas, sur un suspense insoutenable... bien qu'il va être difficile, de patienter une année complète, avant de pouvoir lire la suite.

Pour conclure :
Divergent est un livre à couper le souffle, qu'on ne finit par reprendre, qu'une fois la dernière page tournée. Il fera sans aucun doute parti des rares livres, que je souhaite relire. Je me suis laissée totalement captivée par cet univers et ces personnages.  Un énorme coup de cœur pour ce roman, qui fait déjà beaucoup parler de lui, même avant sa sortie. Un conseil, ne passez pas à côté de ce nouveau phénomène littéraire ! Rendez-vous le 6 octobre ;)





11 commentaires:

Cajou a dit…

En effet, ce n'est pas un billet concis =D

Je suis ravie de lire ce que tu écris... et quand beaucoup de billets se contentent de parler de coup de coeur, toi tu expliques vraiment pourquoi ! Et je suis très contente de lire les qualités que tu soulignes (un roman mature, la psychologie des personnages développée, etc.) parce que ces caractéristiques manquent souvent cruellement aux autre romans "jeunesse"...
Voilà un billet qui me donne une raison de plus pour commencer ma lecture !
Merci Elise :)

Malorie57 a dit…

Rhooo lala, il me tarde de le recevoir dans ma BAL, là c'est clair avec ta superbe chronique impossible d'y échapper, je suis curieuse de voir si j'aurais le même ressenti que toi ;) Merci pour cet avis complet et réellement tentant!! Bisous ma super Couzzzzz

Elise a dit…

Merci à vous, les filles, pour vos gentils commentaires !! Vous êtes adorables :)

J'espère qu'il vous plaira autant qu'à moi, et j'ai hâte de pouvoir lire vos avis, le moment venu.

Bisous !

Ptitetrolle a dit…

Tout comme toi j'aime beaucoup le personnage de Four, et je trouve que Tris est plus attachante que Katniss dans Hunger Games. Ça me fait bizarre de voir le nom des factions en français :D Je suis d'accord avec les qualités que tu soulèves, et notamment la romance qui je trouve est très justement retranscrite (alors que dans HG c'est un peu niais parfois, plus naïf). Et pourtant, j'ai quand même plus accroché à HG pour l'instant, car la dystopie me paraît moins développée dans Divergent. L'action et l'émotion sont là, mais moins fortement que pour HG. La différence est minime mais bon... J'attends de lire la fin pour réellement te donner un avis définitif !

Naminé a dit…

Alors toi aussi tu as trouvé que c'était le meilleur roman jeunesse 2011 ? Et de loin hihi c'est vraiment un livre excellent !
Je pense qu'on aura les réponses à nos questions dans le prochain tome, car je me suis posée les mêmes questions que toi !
Je suis ravie que tu l'aies apprécié autant que moi :P

Elise a dit…

Merci Ptitetrolle et Naminé pour vos messages !
Je viens de voir que j'avais oublié d'y répondre... Mea culpa!

@Ptitetrolle : Je te rejoins tout à fait sur la romance, c'était un point auquel je n'avais pas réussi à adhérer dans HG (comme tu dis, par moment un peu niais). Alors que dans Divergent c'est tout le contraire, je me suis laissée portée par cette relation entre les personnages.
J'espère que la fin de ta lecture t'a plu :)

@ Naminé : Oui, on est du même avis ^^ Vivement la suite ! Cela va être dur d'attendre le prochain tome !

Ptitetrolle a dit…

Ben j'ai adoré, mais un peu moins que HG, qui était vraiment un coup de coeur. Ceci dit, j'ai hâte de lire la suite :)

Liphéo a dit…

J'ai vraiment hâte de lire ce bouquin ! Vivement début octobre. :)
A bientôt !

Elise a dit…

@ Ptitetrolle :
J'ai vraiment hâte également.
Que ça va être dur d'attendre ^^,

@ Liphéo :
:) Bientôt bientôt, le 6!
J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi ^^
Bonne lecture quand le moment sera venu Liphéo!

ptitelfe a dit…

Je viens aussi d'avoir le coup de coeur pour ce livre, magistral! J'ai été plongée dès le premier chapitre dans l'univers de l'auteur! J'ai adoré Tris, Quatre, et surtout les scènes de simulation! J'ai failli faire ma liste de peurs pour savoir combien de tableaux je devrais affronter ^^ Bisous!

Elise a dit…

Super :)
Je file lire ton avis !!

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...