/>
1 2 3 4 5 6

Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n'étions pas toi et moi - Albert Espinosa


Un grand merci aux éditions Grasset ainsi qu'au forum Livraddict pour la découverte de ce livre dans le cadre d'un partenariat.

L'auteur :
Albert Espinosa est un auteur d'origine espagnole. Sa jeunesse fût marquée par la lutte contre la maladie et le temps qu'il passa à l’hôpital. C’est dans cet environnement qu’il vécu beaucoup d’expériences qui influencent son travail en tant que scénariste, acteur puis auteur de roman. Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n'étions pas toi et moi est son premier roman, un best-seller en Espagne et le premier traduit en français. Il est également l'auteur de El Mundo amariollo (dont les droits ont été rachetés par la société de production de Spielberg) et de Si tú me dices ven lo dejo todo... pero dime ven.

Résumé :
Madrid, 3 heures du matin. La mère de Marcos, une célèbre chorégraphe, est morte la veille -et pour lui, sans elle, rien ne peut plus être comme avant. Il nous parle du sommeil, des rêves, du bien que cela lui procure en attendant le médicament qui lui permettra de ne plus dormir.
Marcos a un don : il voit dans les souvenirs des gens, et la police fait souvent appel à lui. Aujourd'hui, on lui demande d'examiner "l'étranger", pour tenter de découvrir son passé et sa véritable identité. Leur rencontre se révèle surprenante car ils possèdent le même don. Ayant inversé les rôles, "L'étranger" le supplie de l'aider à s'échapper.

Une fable sur la perte, la douleur et l'amour, empreinte de tendresse mélancolique. Jusqu'où serions-nous prêts à aller pour retrouver un être qui nous a été cher ?

Un roman qu'on lit d'une traite, d’abord étonné puis captivé, et transporté dans une autre galaxie.
Un Best-seller à la fois ingénu et transgressif, d'une totale originalité, hymne à l'amour impossible sur terre et peut-être ailleurs.

Contemporain / 256 pages / éditions Grasset

Mon avis :
Voilà une chronique que contrairement à d'habitude, je tarde à écrire. Le livre m'aurait-il déplu ? Et bien non, c'est justement tout le contraire, j'ai vraiment adoré cette lecture. Mais ce livre est si particulier, qu'il n'est pas évident d'exprimer mon ressenti. Je crois que je vais essayer de vous en parler simplement.

L'histoire se déroule dans un futur très proche, où les hommes ont ressenti le besoin de ne plus dormir. Après l'administration irréversible d'un médicament, ils peuvent désormais profiter de journées sans fin. La plupart l'ont fait, certains s'y refusent, d'autres hésitent. C'est le cas de Marcos, qui vient juste de perdre sa mère. Puisque pour lui rien ne sera plus comme avant, il décide de ne plus dormir. Mais à 3h du matin à Madrid, un coup de fil l'interrompt dans son élan. La police lui demande d'utiliser son "don" sur une affaire très délicate. Marcos a la capacité de lire les souvenirs dans les yeux des gens. Mais cette fois, cela ne se passe pas comme prévu, car celui qu'il doit examiner, semble avoir le même don que lui.

Après un tel résumé, on pourrait presque mettre ce livre dans la catégorie SF, mais ce serait une grossière erreur. Coller une étiquette à ce livre serait d'ailleurs une erreur car il ne ressemble à aucun autre, c'est un vrai ovni littéraire. Au lieu d'essayer de vous définir ce qu'il est, je vais plutôt essayer de définir ce que j'ai ressenti. Du calme, de la douceur, de la poésie, en lisant ce livre je me suis sentie totalement apaisée. Je me suis laissée porter par les pensées philosophiques de Marcos et plus d'une fois j'ai vraiment eu l'impression que l'auteur s'adressait directement à moi sur certaines réflexions.

Un livre qui peut se lire d'une seule traite et je trouve que la nuit est vraiment un moment propice à sa lecture. L'histoire se déroule d'ailleurs durant une seule nuit et l'auteur installe paradoxalement une ambiance très feutrée dans deux villes espagnoles en pleine effervescence avec tous ces gens qui ne dorment plus. L'écriture d'Albert Espinosa est vraiment belle, pleine de nuances et sans artifices. Il a y réussi à me réconcilier avec les digressions que je ne supportais pas dans l'écriture de Murakami. Elles sont intéressantes, poussent à la réflexion et nous en apprennent plus sur le personnage de Marcos et son passé.

Les thèmes tels que la mort, l'amour inconditionnel, le sexe, la relation mère / fils, l'après vie, sont abordés simplement et avec sincérité. L'auteur a une sensibilité qui a su me toucher et nous propose une vision toute particulière de ces thèmes qui semblent lui être chers.

Pour conclure :
Tout ce que nous aurions pu être toi et moi si nous n'étions pas toi et moi a su faire vibrer ma fibre littéraire, un vrai coup de cœur. Un récit étonnant, saisissant, intemporel. Je suis impatiente que ses autres écrits soient traduits en français pour découvrir un peu plus l'univers si particulier d'Albert Espinosa.


Quelques citations :
 "J'ai éclaté en sanglots. J'ai un faible pour cette expression. On n'éclate jamais de faim ou de froid. En revanche, on éclate de rire ou en sanglots. Il est des sentiments qui justifient qu'on vole en éclats."

"Le monde irait peut-être mieux si nous racontions nos rêves érotiques à ceux qui en ont été les héros." 

"En revanche, j'ai toujours pensé qu'une part de nos cauchemars, de nos problèmes et de nos rêves est blottie au cœur de nos oreillers. Voilà pourquoi nous les enveloppons dans des taies : pour ne pas voir les traces de nos vies."

"Une fois le seuil franchi, ils sont restés immobiles. Ce genre de politesse m'a toujours semblé étrange, surtout quand il n'y a qu'un seul chemin possible pour aller de l'entrée au salon".

Beaucoup de citations m'ont plu, mais je vais arrêter là sinon mon billet risque d'être sans fin ^^




6 commentaires:

Cajou a dit…

Ah bah zut, j'ai fait une fausse manip je crois. Je recommence mon message ^^
Je disais donc que je ne regrette pas du tout d'avoir acheté ce livre quand je lis ton billet. Puis je suis tellement amoureuse de ce titre qu'il fallait absolument que je le possède :pink:
J'espère que ce roman me fera tout autant vibrer que toi et je vais tenir compte de ton conseil et le lire plutôt le soir/la nuit pour le lire dans les meilleures conditions et pouvoir le savourer au maximum.
Merci pour ton très joli billet :)
Cajou

Elise a dit…

Merci pour ton gentil commentaire Cajou :) J'espère qu'il te plaira aussi. En tout cas je surveille les prochaines sorties de l'auteur en français de près !

pagesaprespages a dit…

Tu me donnes envie de le lire !
Je le note :)

Camli a dit…

Bonjour. J'ai vu beaucoup de chroniques et personnes qui ont eu le coup de coeur sur ce livre. Je pense que je vais me laisser tenter très prochainement par ce livre.
Je viens de découvrir ton blog et j'aime beaucoup le style de tes chroniques.
Camli =D

Anonyme a dit…

Moi, au début, j'étais trop attirée par le titre et je me suis dis qu'il faudra m'acquérir ce roman.
Albert a réussi avec ses écrits, à m'emporter dans ses lignes et me faire partager cette belle histoire, unique dans son genre.
Je n'ai pas regretté ma 1ère lecture pour Albert Espinosa, et je n'hésiterai pas à lui lire une prochaine fois.
Vraiment je suis sous le charme!

Elise a dit…

Pagesaprespages : J'espère qu'il te plaira :)

Camli : Oui, il a eu beaucoup de succès et est un best-seller en Espagne. Bonne lecture le moment venu! Merci beaucoup Camli et à bientôt!

Anonyme : Je ne regrette en rien cette découverte et comme toi, ce ne sera pas ma dernière pour cet auteur. Merci pour ton message !

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...