/>
1 2 3 4 5 6

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Il y a une semaine, je n'arrêtais pas de voir le titre de ce livre partout. J'ai fini par me demander, mais bon sang, pourquoi ce vieux ne veut-il donc pas fêter son anniversaire ? La lecture du synopsis m'a fortement intriguée et lorsque j'ai vu l'illustration de la couverture, il n'y avait plus de doute possible, je devais le lire. Et voilà comment je me suis retrouvée avec Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson entre les mains.

L'auteur :
Jonas Jonasson est un ancien journaliste suédois qui a décidé de commencer une nouvelle vie en vendant tous ces biens pour s'installer en Suisse. Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire est son premier roman et est devenu un Best-seller en Suède.


Résumé :
Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par une bande de malfrats… Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au coeur du XXe siècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté. 

L'univers et les personnages :

"Quand la vie joue les prolongations, il faut bien s'autoriser quelques caprices."

L'histoire commence dans la petite ville paisible de Malmköping en Suède en 2005. On rentre directement dans le vif du sujet, Allan Karlsson en phase de devenir centenaire ne se voit pas terminer ses jours dans la maison de retraite qu'il occupe. Il se sauve par la fenêtre de sa chambre peu avant la réception d'anniversaire organisée en son honneur. Dans la précipitation Allan se retrouve à la gare routière en charentaises. Un jeune homme pas très avenant lui confie sa valise le temps d'aller aux toilettes. Et voilà notre vieux embarqué dans une drôle d'histoire, d'un côté poursuivit par une bande de malfaiteurs, de l'autre par la police.

Dans sa cavale Allan n'est heureusement pas seul. Il sera amené à croiser la route de Julius, petit escros sexagénaire; Benny, vendeur de hot-dog, presque vétérinaire, presque chauffeur de bus...en fait presque tout; Mabelle, rouquine au langage fleuri et Sonja, éléphant déserteur...

Mon avis :
J'ai passé un excellent moment en compagnie d'Allan et de sa bande de déjantés. L'histoire est totalement rocambolesque et le ton est donné dès le début par le titre, l'illustration de la couverture et la dédicace. L'auteur dédit son livre à son grand père qui avait un don pour raconter les histoires. Ses petits enfants lui demandaient alors si c'était vraiment vrai ? Ce à quoi il répondait :

"Ce qui ne savent raconter que la vérité, ne méritent pas qu'on les écoute".

Nous voilà prévenus pour ce qui va suivre :)

Le récit est rythmé par deux périodes qui se croisent : le présent en 2005 et la vie passée du centenaire. En cent ans, Allan a vécu tous les grands moments de cette période, et c'est une véritable fresque historique qui est peinte de 1905 à 2005. Mais attention, on est bien loin des cours d'histoire entendus sur les bancs de l'école, tous les grands évènements historiques sont revisités sur le même ton déjanté du début du récit. Allan ne s'est pas contenté de vivre ces évènements de loin, il a croisé la route (ou plutôt la table), de personnages historiques tels que: Franco, Truman, Staline, Mao Tsé-toung, De Gaulle, Nixon et bien d'autres encore...
Je pense que pour savourer pleinement ce livre, des notions historiques sont vraiment nécessaires, mes souvenirs de cours d'histoire m'ont biens servis. Au début, quand j'ai compris qu'il serait question pour certains chapîtres, d'histoire avec un grand H, j'ai eu quelques réticences, mais au final je ne me suis pas ennuyée une seconde. Et même si on sait que l'auteur nous raconte de gros bobards à l'instar de son grand-père à qui il dédie son livre, on veut y croire volontiers, le temps de cette histoire.

Le passé d'Allan nous permet de mieux comprendre le "Allan" du présent ainsi que ses motivations. J'ai trouvé notre vieux très attachant. Avoir pour héros un centenaire est plutôt rare et donne des perspectives biens différentes à l'histoire. Il faut composer avec tous les petits désagréments de la vieillesse. On pourrait penser par moment qu'Allan est naif mais je pense plutôt qu'il est un grand optimiste. Il se contente de peu, il aime les choses simples de la vie : un bon repas, un lit, de l'occupation, un petit coup à boire...et dit rarement non lorsqu'il s'agit de rendre service. Ce sont toutes ces qualités qui lui ont permis d'affronter les pires situations.
Les compagnons d'Allan sont aussi improbables qu'attachants. Chacun à sa propre histoire, plus originale l'une que l'autre.

Le seul petit point négatif qui n'en ait pas vraiment un, est qu'il faut vraiment s'accrocher avec tous ces noms de villes suédoises. Ce n'est pas évident de s'y retrouver, mais les habitués de chez Ikéa ne seront pas trop dépaysés ;)

Pour conclure :
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire a été une bonne découverte littéraire. J'ai souri et ri avec cette histoire fraîche et déjantée. Un bon coup de fouet pour redonner de la bonne humeur.

11 commentaires:

Plume a dit…

Heureuse que tu aies passé un bon moment :)
J'avais beaucoup aimé également !

Naminé a dit…

J'ai vu ce livre dans mon catalogue France Loisirs de ce trimestre, et au départ il ne me tentait pas du tout lol j'avoue qu'avec ta chronique j'ai changé un peu d'avis ;)

Plumeline a dit…

Une collègue au travail m'a dit avoir adoré.

Toutes les deux, vous me donnez bien envie de rencontrer moi aussi Allan et ses aventures rocambolesques !

"Ce qui ne savent raconter que la vérité, ne méritent pas qu'on les écoute". J'aime beaucoup cette petite phrase :)

Bonnes lectures !

Elise a dit…

Oui j'aime beaucoup cette phrase aussi ^^
Elle résume bien ce livre :)

Bonne lecture Plumeline :)

stephy21 a dit…

Il m'attire bcp ce livre !!!

Elise a dit…

J'ai vraiment passé un bon moment avec ce livre. Je te le conseille vraiment stephy !

Anonyme a dit…

Le Forest Gump 2011

Elise a dit…

Je n'avais pas fait le rapprochement, mais maintenant que tu le dis, il y a vraiment de ça :)

Merci pour ton passage ici Anonyme ^^

Elarinya. a dit…

J'ai croisé ce livre par hasard à la fnac, et je dois dire que la couverture est Amazing ! Ton avis me donne très envie de m'y plonger...

anne charlotte a dit…

je suis en pleine lecture et pour le moment j'accroche bien :). j'ai l'impression qu'il lui arrive des choses plus folles les unes que les autres.
une lecture plaisante pour cette fin d'été ensoleillée :)

Enigma a dit…

Très belle chronique! Je viens de finir ce roman et j'ai bien aimé! =)

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...